ImagoDrome Des images mentales dans l’art contemporain
Direction d'ouvrages | 2010

ImagoDrome, des images mentales dans l’art contemporain, dir. par., éditions Monografik, coll. « Écrits », Blou, 2010, 240p.


Les auteurs : Patricia Brignone, Alexandre Castant, Régis Cotentin, Véronique Dalmasso, Stéphane Delorme, Philippe Franck, Jacinto Lageira, Laurie Laufer, Agnès Lontrade, Didier Mencoboni, Françoise Parfait, Sébastien Pluot, Israel Rosenfield, Jean-Pierre Salgas. 


Figurer des images mentales ? L’une des fonctions de l’art. En revanche, traverser, représenter ou « faire fiction » de l’idée de rêve, de songe, de fantasme, de cauchemar, de traumatisme, d’hallucination, d’hypnose met en œuvre des formes qui diffractent l’espace mental et le reflètent, l’évident, le mettent en abyme. Dès lors, de Man Ray à Duane Michals et Victor Burgin, de Bill Viola à Claude Lévêque et Eija-Liisa Ahtila, de Ingmar Bergman et Alain Resnais à David Lynch et Philippe Grandrieux, le présent ouvrage propose un parcours subjectif et singulier dans l’expérience esthétique et poïétique des images mentales, au cœur de laquelle, constamment, l’œuvre d’art visuelle, son appréhension et sa perception, doit émerger car elle est le référent, le but, et pour tout dire l’objet précisément de ces recherches.


Ainsi, des auteurs venus d’horizons différents (philosophie, esthétique, histoire de l’art moderne et contemporain, neurologie, psychanalyse, critique d’art et de cinéma…) y rencontrent des artistes dont les images, les formes, l’écriture participent de pratiques multiples (peinture, photographie, cinéma, vidéo, technologies…). Et l’ensemble de ces textes – qui résultent d’un cycle de conférences qui s’est tenu à l’École nationale supérieure d’art de Bourges en 2006-2007 – appréhende le sujet d’ImagoDrome : ce que l’idée d’image mentale fait advenir à l’art.


Table des matières


Introduction, par A. C. 


Image mentale et image artistique, par Agnès Lontrade
Image et contemplation esthétique. — Image et mémoire.


De la vision du saint au rêve de l’artiste, quand le sujet se donne à voir, par Véronique Dalmasso
Giotto ou le rêve-vision. — L’image-rêve ou une esthétique de la révélation. — Le rêve de l’artiste. 


L’éblouissement imaginaire (arts, littérature, cinéma), par A. C.
L’image trans-médiums de La Révolution surréaliste. — Dynamique spatio-temporelle de l’image mentale. — L’expérience Mandiargues : poïétique des images mentales. — Image-mémoire et perception-relief. — Hallucinations dans La Grotte. — L’image traumatique. — Cinéma de l’imaginaire. — Le blanc, le traumatisme et l’inouï… (La Maison du Docteur Edwardes d’Alfred Hitchcock). — Lire dans les yeux des personnages ce qu’ils imaginent… (Le Grand alibi). — Huis clos sentimental (Les Oiseaux). — Coma chromatique (Sueurs froides, l’art contemporain). — AR dans la mémoire avec Alain Resnais. 


La Mémoire est un processus, par Israel Rosenfield
Petite histoire de la psychologie neuronale. — Dejerine : L’homme qui ne pouvait pas lire ce qu’il avait écrit. — Le peintre qui ne voyait plus les couleurs : d’où viennent les couleurs ? — Penfield et les vidéos dans le cerveau. — Notre identité et le cas de Capgras. 


James Turrell, le devenir perceptuel, par Jacinto Lageira 


La peinture à l’infini, par Didier Mencoboni
La couleur en premier lieu. — L’autre porte, l’infini.


Figures de projection, par Patricia Brignone
Édouard Levé. — Pierre Bismuth. — Dominique Petitgand. 


Gap the mind. À propos de Christophe Berdaguer & Marie Péjus, par Sébastien Pluot
L’homme hyper-connecté. Dream machine. Résurgence des théories des correspondances.


Fantasme, affect, hantise : la question des images mentales chez David Lynch, par Stéphane Delorme
Lost Highway, le fantasme. — Mulholland Drive, l’affect. — INLAND EMPIRE, la hantise.


Regarde de tous tes yeux regarde. À propos du cinéma de Chantal Akerman, par Jean-Pierre Salgas
1968 et après : l’équation Akerman. — Jeanne Dielman (1975) et Anna Silver (1978). — L’espèce humaine (les documentaires). — Espèces d’espaces (les fictions). — Un (deux) film(s) sous les films.


L’Image mentale : du trompe-l’œil au fantasme, par Laurie Laufer
Qu’est-ce qu’on appelle “ inquiétante étrangeté ” . — L’excès de représentation. — Le fantasme comme trompe-l’œil ou trompe-la-mort. — Histoire de fantôme : Oskar Kokoschka. — « Le fantasme, comme le rêve, serait le fantôme de l’objet ».


La projection vidéo : un dispositif mental, par François Parfait
De l’attention. « L’attention qui fait se lever le visible ». — De la présence. « Un robinet qui s’arrête de couler quand on ne l’écoute pas». — De la posture (perceptive). — Projet – projection – projecteur.


Anatomie des fantasmes, par Régis Cotentin
La simulation comme principe esthétique. — Les fantômes d’une histoire intérieure. — Sortir l’image du cadre. — Se confier à l’oubli. — L’influence des grotesques et leur analogie avec l’univers numérique. — L’inconscient visuel. — L’ineffable des matières. — L’incarnation de l’image. 


Images, nouvelles plasticités, transes (numériques), entretien avec Philippe Franck, par A. C.


Bibliographie
Index
Les auteurs
Table des matières


***


Distribution :
Les Belles Lettres Distribution


Diffusion :
Le Comptoir des Indépendants


http://www.monografik-editions.com


 


 


© alexandre castant | 2011